Une délégation australienne visite le Siège de l’Institut Confucius

[Source]????Siège de l’Institut Confucius?[Time]????2019-10-10 11:16:49?
?

Une délégation éducative de l’Etat du Queensland, en Australie, a visité le Siège de l’Institut Confucius le 27 septembre. Elle a présenté la situation de l’enseignement de Classes Confucius et a fait part d’une demande vigoureuse quant au développement de l’enseignement du chinois.

Les membres de la délégation comprenaient les directeurs et directeurs adjoints de 11 écoles primaires et secondaires du Queensland. Leur visite en Chine est effectuée dans le cadre du programme des visites des travailleurs éducatifs en Chine, un programme mis en place par l’Institut Confucius de l’Université de Technologie du Queensland (QUT). Le ministère de l’Education du Queensland a pris en charge leurs frais de voyage.


Antoine Barnaart, directeur de l’Institut Confucius de la QUT, prend la parole.

La délégation a d’abord visité, avec intérêt, le Centre d’expérience culturelle du Siège de l’Institut Confucius. Lors de la réunion d’échanges qui s’est tenue ensuite, Antoine Barnaart, directeur de l’Institut Confucius de la QUT, a remercié, au nom des directeurs participants, le Siège de l’Institut Confucius, le Département de l’Education de la province chinoise du Jiangsu et l’Université normale du Jiangsu pour leur soutien.

M. Barnaart a salué les Instituts Confucius et les enseignants bénévoles de chinois pour leur contribution remarquable à promouvoir l’enseignement du chinois au Queensland. Selon lui, le programme de l’enseignement du chinois et des techniques professionnelles, développé par l’Institut Confucius de la QUT, a réussi dans l’étape pilote, et sera mis en place dans 4 Classes Confucius et des antennes d’enseignement dans les deux ans à venir. ? Les lycéens auront le choix de suivre une formation de chinois professionnel dans des domaines tels que le tourisme et l’h?tellerie et obtiendront un certificat, ce qui permettra d’augmenter leur compétitivité sur le marché de l’emploi ?, a-t-il expliqué.

Robin Rayner, directrice exécutive du Lycée d’Etat Urangan, a présenté la situation de fonctionnement de la Classe Confucius du Lycée d’Etat Urangan, la première du genre dans la région éloignée du Queensland. Elle a indiqué que, grace à la Classe Confucius, les élèves locaux avaient pour la première fois l’occasion d’avoir des contacts avec la culture diversifiée et d’améliorer leur chinois. Selon Mme Rayner, cette Classe Confucius, en tant que centre d’enseignement du chinois du nord de Brisbane, fournit un soutien à l’enseignement du chinois et aux événements d’échanges culturels entre la Chine et l’Australie dans des écoles primaires et secondaires à ses environs.

Michael Lobb, directeur adjoint de l’Ecole d’Etat Sunnybank Hills, a raconté l’histoire du Programme d’amitié entre son école et son institution jumelée, l’Ecole primaire de Beijing. Selon lui, grace à ce programme, un gar?on australien et sa s?ur cadette sont venus successivement à Beijing et ont été accueillis chaleureusement par leurs familles d’accueil. Par la suite, ils ont re?u ces deux familles pékinoises à Brisbane. Il a ajouté que les enfants de ces familles chinoises et australienne avaient noué une amitié transnationale, et les deux familles de Beijing étaient également devenues bonnes amies. ? Ce programme a rendu véritablement notre vie meilleure ?, a ainsi dit la mère de ces deux enfants australiens. M. Lobb a conclu que ? les bons amis constituent un chemin vers l’avenir ?.

Susan Omar, directrice d’une école de l’éducation spécialisée, a souligné avec émotion que les élèves de son école avaient eu pour la première fois l’occasion d’apprendre une langue étrangère grace au soutien de la Classe Confucius du Lycée d’Etat Urangan. Selon elle, cette visite en Chine a renouvelé sa vision vis-à-vis de la Chine, et elle est impatiente de partager ses expériences et v?ux avec le gouvernement du Queensland. Mme Omar a évoqué que le programme de l’Institut Confucius et de la Classe Confucius lui avait donné l’espoir et permettait aux enfants handicapés d’entrer en contact avec le monde extérieur immense.

Joanne Wernecke, représentante des 200 écoles à petite échelle du Queensland, est la seule enseignante et directrice de l’Ecole d’Etat Maryvale qui accueille seulement 16 élèves. Elle prend en charge la gestion et l’enseignement des différentes disciplines de l’école. Mme Wernecke a expliqué la raison pour laquelle elle s’était inscrite activement à cette délégation en Chine : d’une part, pour les échanges et l’inspiration mutuelle des expériences d’enseignement avec des directeurs et enseignants chinois ; d’autre part, pour préparer le cours de chinois qui sera proposé l’année prochaine et sera le premier cours de langue étrangère dans son école. Le directeur Antoine Barnaart a dit avec humour qu’il se frotterait les yeux pour voir il y aura combien d’apprenants de chinois dans l’Ecole d’Etat Maryvale.


La délégation visite le Centre d’expérience culturelle du Siège de l’Institut Confucius.

Les membres de cette délégation de directeurs d’écoles primaire et secondaire viennent de différents endroits du Queensland. Ils ont visité des écoles de Nanjing, de Xuzhou et d’autres villes chinoises pour mener des échanges avec des enseignants et élèves chinois, et ont participé à un atelier culturel de Confucius ainsi qu’un forum académique de directeurs chinois et australiens organisés par l’Université normale du Jiangsu, afin de découvrir la culture chinoise tous azimuts.

Les directeurs participants ont déclaré que quel que soit l’écart de développement entre les différentes régions, ils espéraient que tous les enfants auraient une opportunité égale dans l’apprentissage du chinois et ne seraient pas influencés par le monde extérieur. Cela, selon eux, revêt une signification profonde pour les élèves australiens dans l’élargissement de leur horizon et l’accroissement de leurs connaissances.

?
mot clé:

Nouvelles concernées

?
?
?
?