Un symposium dédié à la célébration du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine tenu en Tha?lande

[Source]????Institut Confucius de l’Université Suan Dusit Rajabhat à Suphanburi en Tha?lande?[Time]????2019-09-25 13:50:49?
?

Le 16 septembre, l’ambassade de Chine en Tha?lande et l’Académie des officiers subalternes de l’armée de terre tha?landaise ont conjointement organisé un symposium dédié à la célébration du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. La princesse tha?landaise Maha Chakri Sirindhorn et l’ambassadeur de Chine en Tha?lande, Lü Jian, étaient présents tout au long de l’événement et ont chacun prononcé un discours thématique. Wiboon Khusakul, ancien ambassadeur de Tha?lande en Chine, le général Surasit Thanadtang, directeur du Centre de recherches stratégiques Tha?lande-Chine, et des experts issus des milieux académique, éducatif et commercial ont participé au symposium, qui a réuni plus de 300 personnes venant des secteurs politique, militaire et éducatif. L’événement a également invité Pacharee Suankaew, Waranee Vessoontorntep, Pornchanit Kaew-nate, vice-présidentes de l’Université Suan Dusit Rajabhat, Tanaporn Khotphat, directrice tha?landaise de l’Institut Confucius de l’Université Suan Dusit Rajabhat à Suphanburi, Wang Huichang du Bureau de représentation du Siège de l’Institut Confucius en Tha?lande, et Huang He, directeur chinois de l’Institut Confucius.


Lors du symposium

Autour des réalisations accomplies par la Chine nouvelle pendant les 70 dernières années, Lü Jian a présenté en détail le développement énorme réalisé par le pays en matière d’économie, de bien-être du peuple, de construction des infrastructures, d’innovation dans les technologies de pointe et de réduction de la pauvreté. Il a indiqué que la Chine nouvelle avait réalisé des rebonds prodigieux en passant d’une nation qui s’était relevée à une nation riche puis à une nation puissante, seulement en l’espace de deux générations, créant un miracle de l’histoire de développement de l’humanité.


Lü Jian dans son discours

M. Lü a hautement apprécié les relations sino-tha?landaises. Il a déclaré : ? Les relations sino-tha?landaises ont une longue histoire et une base solide ainsi que jouissent des avantages et des perspectives. La famille royale tha?landaise contribue par ses actions concrètes au développement des relations bilatérales. La confiance stratégique mutuelle s’intensifie progressivement. Les deux parties bénéficient des potentiels énormes dans le cadre de la construction conjointe de ‘la Ceinture et la Route’. La coopération sino-tha?landaise est prometteuse. Les deux parties coopèrent étroitement dans les affaires internationales et régionales. La Chine a la confiance, la détermination et la capacité de faire davantage progresser les relations sino-tha?landaises pour qu’elles puissent continuer à jouer un r?le pilote dans le développement des relations Chine-ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) et écrire un nouveau chapitre splendide de la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. ?

La princesse Sirindhorn a prononcé un discours intitulé ? L’histoire chinoise dans les ?uvres littéraires traduites par la princesse ?. Présentant de fa?on chronologique les ?uvres littéraires chinoises qu’elle avait traduites, la princesse a indiqué la physionomie de la société chinoise dans différentes périodes ainsi que le développement considérable reflétés dans ces ?uvres. Lors des discussions et échanges, la princesse tha?landaise a salué la stratégie de développement qui vise loin et les réalisations remarquables de la Chine, et s’est dite convaincue que sous la direction du nouveau concept de développement, la Chine pourrait certainement réaliser son objectif stratégique de développement en trois étapes, et apporterait de nouvelles contributions au développement et à la prospérité du monde entier en réalisant son développement, sa prospérité et sa puissance. D’ailleurs, la princesse s’est souvenue avec émotion de la réception du président chinois Xi Jinping, qui était alors vice-président, lors de sa visite en Tha?lande. Elle a également évoqué une école dans la province du Sichuan, dont la construction a été financée par elle-même, et ses efforts pour promouvoir les échanges entre les élèves des deux pays. Parallèlement, la princesse Sirindhorn a formulé des propositions pour le renforcement de la coopération Tha?lande-Chine dans les domaines de l’assistance aux régions pauvres, de l’éducation, des religions, des recherches scientifiques et d’échanges entre jeunes.


La princesse Sirindhorn

Les experts et chercheurs participants ont mené des discussions de fa?on approfondie autour de trois thèmes, à savoir les réalisations de la Chine nouvelle pendant les 70 dernières années, les échanges socioculturels sino-tha?landais et la coopération stratégique Chine-Tha?lande. Sous différentes perspectives, ils ont salué les acquis de la Chine et ont parlé à c?ur ouvert de l’histoire et de l’avenir des relations sino-tha?landaises. Ils ont unanimement estimé que la Chine et la Tha?lande, qui possédaient une longue histoire d’échanges et une base socioculturelle profonde, avaient édifié un trait d’union solide d’intérêts communs sur un échiquier mondial caractérisé par des changements approfondis. Selon eux, dans le contexte de la situation internationale marquée par d’énormes bouleversements inédits depuis un siècle, le développement des relations sino-tha?landaises jouit des conditions propices. Ainsi, ils ont noté que les deux pays devraient promouvoir davantage leur coopération tous azimuts et que la Tha?lande avait à conna?tre la culture et l’histoire chinoises de fa?on plus approfondie afin de transmettre l’amitié sino-tha?landaise de génération en génération.

Dans son discours intitulé ? L’influence des Instituts Confucius sur les Tha?landais ?, Tanaporn Khotphat a déclaré que les Instituts Confucius devaient continuer à proposer des cours de chinois professionnels, à cultiver des dipl?més de haute qualité, à perfectionner ses mécanismes de coopération et à construire un système convenable de recherches scientifiques. Elle a raconté ses propres liens avec l’Institut Confucius, indiquant que l’établissement des Instituts Confucius avait une influence profonde sur la société et l’individu et revêtait une signification importante pour le développement de la coopération entre la Chine et la Tha?lande. Mme Khotphat a émis le souhait que les Instituts Confucius puissent approfondir la construction et le développement ainsi qu’explorer la coopération dans plus de domaines afin de mieux servir les peuples tha?landais et chinois.


Tanaporn Khotphat donne son discours.

A l’issue du symposium, Huang He a confié que ce symposium constituait une bonne occasion pour l’Institut Confucius à Suphanburi de mener des échanges et dialogues avec les experts et chercheurs participants sur le développement de l’Institut Confucius. Il a évoqué que la princesse Sirindhorn et l’ambassadeur Lü Jian avaient donné des instructions et des conseils sur le travail de l’Institut Confucius. M. Huang s’est dit espérer que l’Institut Confucius à Suphanburi pourra profiter de cette opportunité pour lancer une construction diversifiée et partager ses résultats à travers des échanges culturels, en vue d’une compréhension mutuelle et d’échanges amicaux entre les Chinois et les Tha?landais.

Article : Wang Qihui ; photos : Institut Confucius de l’Université Suan Dusit Rajabhat à Suphanburi, people.cn

?
mot clé:

Nouvelles concernées

?
?
?
?