19 Instituts Confucius en Europe tiennent une conférence pour discuter du renforcement de leur r?le dans la mise en ?uvre de l’initiative ? la Ceinture et la Route ?

[Source]????xinhuanet.com?[Time]????2019-09-18 12:49:19?
?

Le 9 septembre, 19 Instituts Confucius en Europe ont tenu une conférence conjointe à Minsk, capitale du Bélarus, pour discuter ensemble du développement des Instituts Confucius. Les experts participants ont estimé que les Instituts Confucius devraient jouer un plus grand r?le dans la mise en application de l’initiative ? la Ceinture et la Route ?.

Dans son discours, Ihar Karpenka, ministre bélarusse de l’Education, a salué les Instituts Confucius pour le r?le qu’ils avaient joué dans la formation de talents ma?trisant le chinois et dans la promotion de la coopération avec la Chine. Il s’est dit espérer que les Instituts Confucius s’efforceront d’accro?tre constamment l’intérêt des gens pour l’apprentissage de la langue et de la culture chinoises et de favoriser le développement des relations Bélarus-Chine.

Lors de la conférence, Cui Qiming, ambassadeur de Chine au Bélarus, a indiqué que la coopération sino-bélarusse avait connu un développement prospère ces dernières années dans différents domaines grace à la promotion active et à l’orientation stratégique des chefs d’Etat chinois et bélarusse, se félicitant que les échanges éducatifs entre les deux pays ne cessent de s’approfondir. Selon lui, cela a fourni un fort soutien en ressources humaines pour l’investissement et la coopération dans les domaines économique et commercial entre les deux pays, et a permis de créer une bonne base sociale et populaire pour le développement des relations bilatérales. ? Les Instituts Confucius ont rendu les contenus de la coopération Chine-Bélarus plus pratiques et plus riches. Ils sont devenus une plateforme et une fenêtre permettant aux élèves bélarusses d’apprendre le chinois et de conna?tre la culture chinoise, tout en construisant un pont de confiance mutuelle et d’avantages réciproques pour les peuples chinois et bélarusse ?, a-t-il noté.

Depuis la création du premier Institut Confucius en 2004, l’institution s’est fortement développée en 15 ans, a souligné Zhao Guocheng, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius. ? Dans le contexte actuel, caractérisé par le fait que de plus en plus de pays participent à la construction de “la Ceinture et la Route”, les Instituts Confucius doivent améliorer leur qualité et leur efficacité, renforcer leurs capacités de service et faire valoir pleinement le r?le de la langue et de la culture dans la promotion de la connexion entre les peuples, et ce afin de devenir une plateforme importante pour encourager la compréhension mutuelle entre la Chine et le reste du monde ?, a-t-il ainsi indiqué.

Anatoly Tozik, ancien vice-Premier ministre du Bélarus et directeur bélarusse de l’Institut Confucius de l’Université d’Etat du Bélarus, a déclaré que les Instituts Confucius devraient participer davantage à la construction de ? la Ceinture et la Route ? ainsi qu’à l’établissement de partenariats entre différents pays et la Chine. Selon lui, en plus de l’enseignement du chinois et de la diffusion de la culture chinoise, les Instituts Confucius devront se développer en des centres prestigieux d’analyse des informations et de recherche pour rendre service à ? la Ceinture et la Route ? et offrir des propositions en matière d’amélioration de l’efficacité de la coopération entre les organes gouvernementaux et les entreprises.

Placée sous le thème ? Les Instituts Confucius et l’initiative “la Ceinture et la Route” ?, la conférence conjointe a réuni une cinquantaine de représentants venant des milieux éducatifs de la Chine et du Bélarus, du Siège de l’Institut Confucius, et de 19 Instituts Confucius répartis dans 12 pays européens dont le Bélarus, la Russie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France.

(Agence de presse Xinhua, depuis Minsk, le 9 septembre. Journaliste : Wei Zhongjie)

Lien de l’article

?
mot clé:

Nouvelles concernées

?
?
?
?